Marion Pianos
Marion Pianos
MENU ▼

Périodicité d’entretien

Précautions climatiques

Il faut à tout prix éviter les variations hygrométriques, c’est-à-dire du pourcentage d’humidité dans l’air ambiant. Celui-ci ne doit pas subir de variations excédant plus de 20%.
Exemple : pour un maximum hygrométrique situé à 70 % (en été), vérifier que l’hygrométrie ne descende pas en deçà de 50% en hiver (ou max 60% / min 40%)

Le bois se rétractant à la sécheresse et gonflant à l’humidité, cela peut entrainer un certain nombre d’inconvénients ou de dégradations graves.
La sécheresse est encore plus dangereuse que l’excès d’humidité, bien que, dans ce dernier cas, il faille ramener le taux à la normale progressivement.

Risques de dommages :
Sécheresse
- Desserrage et jeu excessif dans les mouvements mécaniques,
- Déformation ou fentes des pièces de bois : touches, table d’harmonie et, plus grave : sommier,
- Craquelage des vernis.

Humidité
- Rouille des parties métalliques non protégées, entre autres : cordes et chevilles,
- Déformation de pièces de bois, gonflement des feutres, des plombs,
- Grippage des transmissions mécaniques : mortaise, pivots, coulisseaux…

Compte tenu que même une température stable (entre 17 et 21 °C) n’empêcherait pas les variations hygrométriques entrainées par l’air extérieur changeant, il convient d’être équipé d’un hygromètre (appareil de mesure, en vente ici) précis et stable, et, en fonction de ses indications, agir pour compenser :
- Pour humidifier : utiliser un humidificateur électrique approprié au cubage de la pièce,
- Pour assécher : peu de moyens externes en vérité, si ce n’est l’installation d’un absorbeur d’humidité, rarement efficace.
Pour maintenir une hygrométrie stable, malgré un gros cubage de la pièce : installation d’un système « Piano Life Saver – Dampp Chaser » spécialement conçu pour le piano, équipé d’une sonde et qui agit de façon autonome.

Placer le piano à l’écart des sources de chaleur (radiateur, cheminée..) et des courants d’air.
Pour les maisons équipées de chauffage au sol, être particulièrement vigilant aux hygrométries basses.